A la croisée des deux grandes catégories de la Déportation

Le convoi d’otages parti de Compiègne vers Auschwitz le 6 juillet 1942 occupe une place particulière dans les déportations de France. Placé sous la bannière de la croisade hitlérienne contre le "judéo-bolchevisme" et dispositif de "la politique des otages" destinée à dissuader les résistants communistes de poursuivre leurs attaques contre des officiers et des troupes de l'armée d'occupation, il s’apparente par ses origines aux fusillades massives d'otages communistes et juifs de septembre 1941 à juillet 1943 et aux premiers convois de Juifs de France dirigés sur Auschwitz-Birkenau entre mars et juin 1942.

Sur les 1170 hommes (plus de mille "otages communistes" et 50 "otages juifs") qui furent immatriculés le 8 juillet 1942 à Auschwitz entre les numéros 45157 et 46326, seuls 119 restaient en vie au jour de la victoire sur le nazisme

Après les décès d'André Montagne en mai 2017 et de Fernand Devaux en mai 2018, Richard Girardi serait désormais le dernier survivant du convoi.

L’histoire de ce convoi atypique - dont les premières recherches furent entreprises en 1971 par Roger Arnould (résistant déporté à Buchenwald et auteur de plusieurs ouvrages édités par la FNDIRP) - a fait l'objet d'une thèse de doctorat d’Histoire soutenue par Claudine Cardon-Hamet en 1995 et de deux ouvrages : Mille otages pour Auschwitz, le convoi du 6 juillet 1942 dit des « 45000 » (éd. Graphein, Paris, 1997 et 2000, épuisé) qui publie le contenu de sa thèse avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation (FMD) - et le livre grand public Triangles rouges à Auschwitz, le convoi politique du 6 juillet 1942 (éd. Autrement, collection Mémoires, Paris, 2005, mis à jour en 2015) édité avec le soutien de la Direction du Patrimoine et de l'Histoire et de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Notices biographiques des déportés (E-L)



Pour lire les notices biographiques rédigées cliquer sur le nom qui est souligné.

Certaines notices biographiques sont accompagnées de photos fournies par la famille du déporté. D'autres seront accompagnées de la photo du déporté prise par l’administration du camp lors de son arrivée à Auschwitz le 8 juillet 1942. Cachées par la Résistance au moment de l’évacuation du camp, 522 de ces photos ont été retrouvées à la libération et conservées dans les archives du musée d’Auschwitz. Des tirages de ces photos ont été remis à André Montagne, alors vice-président de l'Amicale d'Auschwitz, qui me les a confiés. 
Les biographies et photos ont commencé d'être saisies sur ce blog à partir du mois de mars 2008.

ELET MAURICE 15/01/1921

FAVRO RENE 13/06/1921

FORGET ANDRE 04/07/1893

FROMENT MAURICE 04/01/1909

GAUTHIER ANDRE 23/10/1903

GAUTHIER MARCEL 04/11/1897

GIRARD LOUIS 23/05/1904

GOURDON GEORGES 14/03/1899

GUERRIER MAURICE 28/03/1898

GUILBERT MARCEL 05/12/1907

HERVE RAYMOND 22/07/1908

HUON JULES 20/01/1890

JAHAN YVES 30/12/1908

JOLY FRANCIS 07/06/1912

JONQUAIS GUSTAVE 18/11/1910

JOUVIN LOUIS 28/12/1907

KILLIAN LOUIS 24/02/1920

KRAEMER JULIUS 18/02/1897

LABUXIERE ANDRE 19/03/1922

LAHOUSINE BEN ALI 15/10/1918

LAISNE EDMOND 18/11/1913


LAMBOLEY RENE 24/05/1920

LE BIHAN FRANCOIS 11/01/1893

LECHEVALIER MAURICE 26/10/1902

LECOMPTE ANDRE 20/01/1910

LECOMTE LEON ERNEST 23/04/1912

LEFEBVRE RENELDE 28/01/1897

LEHMANN EMILE 18/01/1895

LEPETIT ARTHUR 02/03/1907

LERMITE ANDRE 21/08/1908

LIGNEUL ROBERT 20/12/1914


Aucun commentaire: